A 29 ans Docteure en Géosciences Appliquées.

6259

« Je voudrais dire à la couche féminine, qu’être femme n’est pas un handicap mais une véritable opportunité, la femme est un réceptacle d’émotions contrairement aux hommes ce qui fait que nous pensons à un plus grand nombre, et quoi que nous entreprenons nous parvenons à apporter un plus et une valeur ajoutée à cela » suivez l’interview exclusive que nous a accordé cette jeune dame.

www.modeledereussite.com: Présentez-vous à nos lecteurs ?

Dr Diaka SIDIBE : Je suis Diaka SIDIBE, 29 ans. Je suis née et j’ai grandi à Conakry avec une enfance assez heureuse, marquée surtout par une très grande complicité avec mon défunt père. Grâce à lui, j’ai beaucoup aimé les émissions, débats télévisés, sur la RTG, France 24, CNN etc…et le soir je lui faisais des comptes rendus sur les différentes émissions que j’ai suivies. Donc très vite j’ai aimé les études et surtout la tranquillité, que m’offrait cet exercice avec mon papa, c’est d’ailleurs pourquoi on m’appelait à la maison : « Madame Tranquille ».

www.modeledereussite.com: Parlez-nous un peu de vos études ?

Dr Diaka SIDIBE : J’ai passé tout mon cycle pré-universitaire en Guinée, j’ai été lauréate série sciences expérimentales en 2006, ce qui m’a permis d’obtenir une bourse d’étude au Maroc ; où j’ai continué tout mon cycle universitaire et post-universitaire.                          A la base j’ai une « licence en Science de la Terre et de l’Univers » c’est-à-dire la Géologie.                                                                                                                      J’ai ensuite brillamment passé mes deux (02) années de « Master en Géologie de l’Ingénieur ». Je me suis enfin lancée dans la thèse doctorale et depuis 2015, je suis « Docteure en Géosciences appliquées », spécifiquement en Géologie, Cartographie Numérique et Modélisation des Risques. Parallèlement à toutes ces formations académiques c’est-à-dire : Licence, Master et Doctorat ; j’ai aussi passé plusieurs formations complémentaires et assez de certifications qui vont de la création d’entreprise, à l’innovation et à l’entreprenariat pour ne citer que ceux la, et également des formations spécifiques comme la cartographie numérique et les systèmes d’informations géographiques.                                                                                                              En outre, j’ai également participé à beaucoup de congrès nationaux au Maroc, et internationaux en France, en Roumanie etc. Ce qui m’a d’ailleurs permis de publier quatre à cinq articles de recherches dans des revues internationales. En 2015 j’ai publié également des articles dans les revues du CERESCOR. J’ai également bénéficié d’une bourse de mobilité pour un semestre en Roumanie octroyé par l’A.U.F (Agence Universitaire de la Francophonie).

www.modeledereussite.com: Convoitée par les entreprises (minières surtout), vous avez plutôt choisi l’enseignement. Quelles en sont les raisons ?

Dr Diaka SIDIBE : Comme on le dit souvent que « l’eau revient toujours à la source », je vous le disais ci haut que l’apprentissage et l’éducation font partie de moi, je pense que ma présente dans l’enseignement supérieur de notre pays est juste l’expression de ma fibre patriotique. Peut-être que vous l’avez aussi constaté, à un moment donné l’Etat Guinéen a investi en moi et dans ma formation pendant des années, il est donc de mon devoir de faire un retour sur investissement; Et pour moi la voie à suivre et la façon la plus noble était de partager le peu connaissances et d’expériences que j’ai acquises durant toutes ces années. Voilà en gros la raison fondamentale de mon choix.

www.modeledereussite.com: Vous êtes à la tête du département Génie civil, Génie Géologique et Génie Hydro géotechnique  à l’Université ROI MOHAMMED VI, quelles sont les innovations que vous y avez apportées ?

Dr Diaka SIDIBE : J’occupe ce poste depuis la session universitaire 2014-2015, la première des actions que j’ai mené, c’est d’abord la mise en place d’un processus très rigoureux de recrutement des enseignants à travers un appel à candidature, avec des critères répondant aux exigences de mon département qui est beaucoup plus technique, et jusqu’à présent c’est le même processus qui continue.          Ensuite, j’ai créé ma propre base de données pour gérer mes étudiants, et  pour assurer un véritable suivi du cursus de chaque étudiant inscrit dans ce département. J’ai également effectué entre 2014-2015 une mission avec le consultant feu Youssouf Soumah (paix à âme) au Maroc, nous avons réussi à signer des conventions de partenariat avec des entreprises Marocaines cette fois ci, car on en avait déjà avec des Universités de ce pays. Ces conventions portaient sur des stages d’été de nos étudiants au Maroc dans les filières de Génie, mais depuis deux ans nous avons élargi à tous les autres départements de l’université.                                                                                                                 En outre, le tout dernier exploit, c’est ce grand laboratoire universitaire de matériaux et de mécaniques des sols. C’était d’ailleurs une de mes principales missions lors de ma venue dans cette Université, la mise en place d’un laboratoire permettant aux étudiants de lier la théorie à la pratique. C’est vraiment l’occasion pour moi de remercier la fondation et le rectorat pour la confiance et surtout le soutien qu’ils m’ont apporté dans cette aventure.      Enfin pour être brève ; lorsque j’ai pris la tête de ce département les étudiants étaient beaucoup confronté à un problème de documentation, pour donc résoudre ce handicap j’ai créé un blog en y mettant tous mes cours en ligne et lorsqu’il s’agissait des livres, j’essaye de les saisir et de les partager sur mon blog (geoscientiste-ds.over-blog.com). Ce qui m’a permis de partager un maximum de documents, de livres, de revues etc… A la base c’était pour les étudiants de l’Université Roi Mohammed VI, mais après le blog a été suivi par d’autres étudiants où j’enseigne également. Aujourd’hui c’est une agréable surprise, car je suis contactée de partout tant en Guinée qu’ailleurs. Des étudiants au Maroc, en France etc. m’envoie leurs cours pour que je publie dans mon blog tout en sollicitant mon appui dans certains travaux de mémoire et exposés qu’ils ont la bas. Il y’a également des enseignants qui visitent et partagent des informations dans mon blog, parce qu’il est tout simplement interactif et dynamique. Actuellement je travaille avec des entreprises de multimédias pour améliorer le design du blog, pourquoi pas l’intégrer dans un site directement pour plus d’options ; nous y travaillons.

www.modeledereussite.com: Comment réussissez-vous à gérer convenablement  un personnel dont la plupart vous dépasse en âge ?

Dr Diaka SIDIBE : Au départ c’était vraiment assez compliqué, je ne vous le cache pas sincèrement. Mais comme je vous le disais tantôt, je suis issue d’une grande fratrie dont le pilier était mon père, nous avons donc eu la chance très tôt de bénéficier d’une éducation remarquable, où le respect de l’aîné était fondamental, et malgré les années passées à l’extérieur, j’ai toujours su garder cet état d’esprit et en ajoutant l’expérience acquise, j’ai donc développé une capacité managériale et de leadership pour mieux m’adapter dans le milieu professionnel, en respectant chaque collaborateur à sa juste valeur.

www.modeledereussite.com: Menez-vous d’autres activités à part l’enseignement ?

Dr Diaka SIDIBE : En plus de mes occupations en tant que femme au foyer, je suis également impliquée dans des activités de bénévolat pour des ONG et Associations.

Je mène également des travaux de recherches sur la problématique des matériaux et sols (routiers guinéens) ainsi que les questions relatives à l’environnement et gestions des risques naturels.

Je travaille comme Consultante pour des entreprises et institutions de la place. J’accompagne certaines entreprises étrangères surtout marocaines qui veulent s’installer également en Guinée.

www.modeledereussite.com: Quelles difficultés rencontrez-vous dans votre parcours professionnel ?

Dr Diaka SIDIBE : A mon retour en Guinée, la première difficulté fut les préjugés et l’étiquette qu’on colle facilement aux gens surtout lorsqu’il s’agit d’une femme sans tenir compte de vos compétences. Donc il a fallu que je prouve très rapidement le contraire. Au début ça n’a pas été aussi facile, mais progressivement les uns et les autres ont fini par comprendre que je suis une guerrière et que je viens de loin.

Sans oublier surtout la gestion des ressources humaines, les enseignants d’un côté et les étudiants de l’autre, il y’a donc assez de défis à relever au quotidien. Pour finir il y’a surtout l’épineuse question de stage pratique pour mes étudiants au sein des entreprises de la place, franchement je profite de cette occasion pour solliciter plus d’ouverture dans les entreprises ; tout en remerciant énormément celles qui acceptent déjà les étudiants pour les stages pratiques. Nous devons tous travailler – Entreprises & Universités– pour concilier le monde universitaire et celui professionnel.

www.modeledereussite.com: Dévoilez-nous vos ambitions pour les prochaines années ?

Dr Diaka SIDIBE : Dans les années avenir je souhaite créer et développer mon propre cabinet d’expertise et de conseil dans mon domaine. Mais actuellement je travaille avec mon mari, sur un projet d’agrobusiness dénommé : AGROGUINEELAB, qui est un incubateur agricole en République de Guinée, dont la mission principale est d’accompagner les porteurs de projet agricole et d’élevage.

www.modeledereussite.com: A votre humble avis, quel est le secret de la réussite ?ou tout simplement votre secret de réussite ?

Dr Diaka SIDIBE : Vous savez chacun à son propre secret de réussite. Mais pour ma part l’élément moteur pour la réussite, c’est le TRAVAIL, avoir une VISION, se fixer des OBJECTIFS clairs et surtout se donner les MOYENS pour les réaliser. C’est comme ça que moi je conçois les choses et j’agis tous les jours dans ce sens.

www.modeledereussite.com: Quels conseils donnez-vous aux jeunes et surtout à la couche féminine qui veut s’inspirer de vous ?

Dr Diaka SIDIBE : Le premier conseil, c’est de CROIRE EN SOI et en ses RÊVES ;  nous sommes dans une société où il y a beaucoup de facilité qui s’offre à nous, il faudrait pas succomber. Une société où la femme est relayée au second plan, donc où on doit se battre deux fois plus que les hommes d’abord pour se faire entendre et ensuite pour se faire valoir.                                                                                                                 Le second, c’est de chercher à mériter et à se faire respecter dans son travail en y mettant toujours sa propre compétence en avant. Pour finir je voudrais dire à la couche féminine, qu’être femme n’est pas un handicap mais une véritable opportunité parce que retenez bien que la femme est un réceptacle d’émotions contrairement aux hommes ce qui fait que nous pensons à un plus grand nombre, et quoi que nous entreprenons nous parvenons à y apporter un plus et une valeur ajoutée à cela.

En résumé ; le métier, la formation adéquate et la persévérance.

www.modeledereussite.com: Quelle lecture faites-vous de MODELE DE REUSSITE ?

Dr Diaka SIDIBE : Pour moi MODELE DE REUSSITE, est un médias à saluer, parce qu’à travers votre site, la plateforme, et le magazine vous parvenez à mettre en valeur des jeunes Africains et surtout Guinéens qui font bouger la société selon leurs domaines de compétence. J’encourage MODELE DE REUSSITE, à continuer à dénicher d’autres jeunes modèles, qui agissent dans l’ombre et leur donner plus de visibilité. Encore une fois merci à vous MODELE DE REUSSITE.

www.modeledereussite.com: MODELE DE REUSSITE, vous remercie et vous encourage.

Dr Diaka SIDIBE : C’est à moi de vous remercier.

MESSAGE DE MODELE DE REUSSITE :

Comme dit l’adage : aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années, voilà ce que nous a enseigné le parcours de cette jeune modèle. MODELE DE REUSSITE vous affirme haut et fort que quel que soit votre objectif il est réalisable. Et nous demandons à la diaspora Guinéenne de rentrer et servir la nation à l’image de Dr Diaka SIDIBE.

« Comme Diaka SIDIBE vous pouvez aussi réaliser vos rêves !!! »

11 Commentaires

  1. Bonsoir Dr à l’occasion de ces élections pourquoi vous ne vous êtes pas présentée comme candidate ? La Guinée à besoin de jeunes comme vous….Merci à modèle De Réussite….. Vous êtes les meilleurs

    • Bonjour Saikou,
      Merci pour cette marque confiance, j’estime que chacun à sa manière peut participer au développement de sa communauté.
      Pour l’heure je n’ai pas une pensée politique,je focalise toutet mon énergie dans la transmission et le partage de savoirs au près de mes compatriotes car j’estime que le développement du pays passe par qualification des jeunes à travers la formation.

  2. Dr je suis une femme mariée j’ai un enfant et j’ai 28 ans, comment faites vous pour harmoniser Vie professionnelle et Vie familiale ? C’est mon inquiétude et s’il vous plait aidez moi…

    • Bonjour très chère Oumou,
      Jusqu’à ce 1er février, je n’étais pas aussi complète que toi (rire), je suis maintenant maman d’une petite fille qui n’a encore quelques jours par la Grâce de Dieu.
      Je vais être assez franche avec toi, Ce n’est pas du tout une chose aisée, le quotidien pour concilier les deux (vie professionnelle et vie familiale) est un véritable challenge.
      Mais avec beaucoup de planification, de soutien de ton mari tu arrives à tenir les deux bouts. Pour ma part, jusque là je ne pleins pas trop, entre 30 à 40h parfois d’enseignement/ semaines, parallèlement aux autres activités, très tôt sur pieds tous les jours, et rentrer le soir fatiguée mais s’occuper de ma maison et de ma petite famille est devenu aussi une activite pour moi et cela fait que je gère plus aisement.
      Mais j’estime qu’il reste encore une autre étape à franchir pour moi dès la fin de mon congé maternité.
      Avec un enfant, et si toute fois tu es en Guinée, on a la chance d’avoir nos parents pour nous soutenir également quand il s’agit de garder les enfants. Je te souhaite beaucoup de courage, beaucoup de patience et force à toi pour exceller et briller aussi bien sur le plan professionnel que familial. N’abandonne surtout pas tes reves et tes projets à cause des difficultés ou des obstacles, tu peux et tu dois les surmonter. Crois juste en toi.

  3. Salut à vous MODELE DE réussite je vous assure que j’ai lu à plus d’une dizaine de fois cet article, je vous dis chapeau et je croi que c’est une excellente source de motivation pour nous les jeunes dames… J’ai une inquiétude à demander à Dr Diaka .

  4. J’ai bien aimé l’interview de cette brave dame Diaka Sidibé qui fait la fierté des chefs de département et de la couche féminine. Je suis très fière de l’avoir comme chef de département un bel exemple à suivre .comme elle a si bien dit qu’être femme n’est pas un handicap mais plutôt une opportunité , la femme n’a pas besoin de se sentir minimiser nous devons toutes nous mettre au premier rang tout en réveillant l’intellect qui est en nous ,oser agir en croyant en nous c’est ce que moi j’appelle la motivation féminine.Pour atteindre cet objectif il nous faut travailler car seul le travail qui paye

    • Merci ma petite 1ère fille,
      Quand je te lis, je suis encore rassurée et heureuse de savoir que je n’ai pas perdu mon temps avec toi, à te conseiller et à te soutenir dans tes projets. Tu me donnes la force de continuer ce mentorat pour les jeunes filles de ton âge.
      Force à toi petite Kangbe, ton parcours ne fait que commencer Inchallah

  5. Bonsoir MODELE de Réussite merci pour ce partage… Mais j’ai une question pour Dr Diaka: Aujourd’hui BOKE est extrêmement exploitée en outrance par des sociétés miniéres
    #Quelles sont les conséquences directes sur l’environnement ?
    #Qu’elle solution préconisez vous pour stopper la dégradation massive de l’environnement ?
    Merci docteur je compte sur vous…

    • Bonjour cher Cissoko,
      Je suis ravie de vous lire et de savoir votre préoccupation en ce qui concerne la dégradation de l’environnement au niveau de la zone de Boke et comme dans toutes les zones minières d’ailleurs en Guinée. L’environnement en zone minière est un groupement de phénomènes touchant l’eau, l’air, le sol, l’humain…, donc entres nuisances sonores, poussières, erosion de sols qu’on constate, l’impact sur les ressources en eau, contamination des eaux de surface par les déchets miniers ou le lixiviat pour ne citer que ceux la, les conséquences sont assez nombreuses et en principes il ya toujours des mesures d’atténuation recommandées dans les rapports des EIES (dans les pays en normes et qui ont vraiment une politique de gestion environnementale serieuse). Je me ferrai un plaisir de vous faire parvenir des documents dans ce sens.
      Pour la poussière par exemple l’arrosage est un moyen assez commun et préconisé pour atténuer les impacts directs, les abats poussières ou encore des écrans sont aussi possible….
      Les nuisances sonores ( bruit d’explosifs, d’engins roulants, ou autres) doivent être compris entre 45 a 70 dBA selon un zonage normalisé (agglomération, activités environnantes pour ne citer que cela)…de même que pour les tous les autres impacts cités.
      Cette liste n’est pas exhaustive et les mesures non plus…
      Mais jee voudrais partager avec vous qu’en Guinée il ya manque considerable d’applications des normes environnementales dans le cadre de l’exploitation minière, sinon que les entreprises qui exploitent le savent, les autorités compétentes en sont informées (manque de volonté d’application de textes), et c’est la population qui en subit.
      Vous pourriez me contacter toutefois par mail si vous le désirez…
      Bien à vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here