Qui est CAMARA Aboubacar ? Un mathématicien devenu Journaliste.

1313

 » La réussite est certes de par son caractère incertain et aléatoire, une question de prédestination mais surtout de foi profonde »  

Né à Mafanco un quartier populaire de Conakry, Aboubacar CAMARA a passé l’essentiel de son adolescence à la cité des journalistes de Matoto chez son oncle maternel le Juge FOFANA. « Très rigoureux, ce dernier m’a soumis à une éducation qui ne me laissait aucune chance de me livrer à autre chose si non qu’aux études. Mon univers se limitait ainsi entre la maison, l’école et quelques rares fois le terrain pour jouer au football et au basket (mes deux sports favoris) qui  m’ont valu les surnoms de Titi et Hotsauce.

Enfant de quartier populaire ayant grandi dans une cité de journalistes j’ai eu la chance de fréquenter des grandes écoles publiques et privées comme  Collège Yimbaya et le Sanou où d’ailleurs je fus interné pendant une bonne partie de mon cycle secondaire avant de décrocher mon bac unique en 2007 pour me retrouver à la faculté des sciences département Mathématiques option Maths appliquées à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Si au secondaire l’enfant que j’étais se limitait à jouer un rôle prépondérant dans les commissions culturelles scolaires, à l’université, dès la première année déjà je rêvais grand; c’est-à-dire être le premier responsable de tous les étudiants de la première université du pays. La tache est à la fois difficile et complexe: Il faut d’abord gagner les élections au niveau de sa classe puis au niveau de la faculté en passant par le département avant de briguer la présidence du conseil administratif des étudiants (CAE). Tout nouvel étudiant je me mets aussitôt à la tache; des séances de campagnes sont organisées dans des amphithéâtres plein à craquer où les candidats sont invités à parler de leurs projets en faveur des étudiants. Aidé par le niveau d’élève brillant et imprégné des réflexions philosophiques d’un homme de défi, je réussi à franchir toutes ces étapes avec des scrutins très sérés.

Une fois élu Président du conseil d’administration des étudiants de l’UGANC, je fais face à des dossiers aussi épineux que celui de la crise qui secouait à l’époque la faculté de médecine (la synthèse clinique). Pour réussir ma mission,  et étant donné que j’étais  jusque là connu pour mon tempérament impulsif, je me transforme en médiateur entre les étudiants protestataires, le rectorat et le ministère de l’enseignement supérieur.

14100501_1762513854026775_7597754845875131633_n Durant mon mandat, je me suis également illustré dans le cadre du renforcement du tissus social à travers notamment la cogestion du projet dénommé ‘’Flamme de la paix’’. Une flamme qui a fait en 2010 le tour des universités de Conakry et de l’intérieur du pays le tout couronné par une cérémonie présidée à l’esplanade du palais du peuple par feu Georges Gandhi TOUNKARA alors ministre de l’enseignement supérieur.

L’Intelligence, le dynamisme et l’audace, sont entre-autres des qualités qui m’ont permis de faire une bonne rentrée à l’université mais aussi d’en sortir par la grande porte, car à l’occasion des festivités de fin de cycle, je fus également le président des promotions sortantes toutes options confondues de la toute première cohorte du système LMD.

Sur le plan professionnel, ma carrière remonte à la création de la première télé privée du pays (Gangan TV). J’en fus le premier technicien grâce à ma maitrise de l’outil informatique doublée de la formation en technique télé dont j’ai bénéficié de la part de l’expert qui a été dépêché des USA pour l’installation de la télé montagne; C’est avec moi d’ailleurs que ce dernier va effectuer tous les travaux d’installation de cette chaine qui a montré le chemin de l’audio-visuel privé en Guinée. Dès le lancement des premières images en 2010, je suis nommé le responsable technique. Je suis tout de suite rejoint par les tous premiers journalistes de cette télé: Sékou Jamal PENDESSA (l’actuel Rédacteur en chef du groupe Gangan radio-télé), Mamadou Oury DIALLO (l’animateur principal de l’émission café débat), Moussa Moise SYLLA (l’actuel Directeur de l’information d’Espace TV) et Josèphe Lazare MILLIMOUNO (ancien Rédacteur en chef de Gangan TV actuellement résidant en France).

Notons qu’au jour d’aujourd’hui, il est le coordinateur du groupe Gangan, secrétaire général de L’Union des Radios et Télévisons Libres de Guinée-URTELGUI. Au niveau Africain, Camara Aboubacar est le premier vice président de la confédération Africaine des Radios et Télévisions Indépendantes- CARTI qui a pour siège social le Maroc.

S’il m’est permis de donner un conseil à tous ces jeunes qui aspirent au bien être, je leur dirai simplement que la clé de toute réussite est à la prime à bord le  »COURAGE », avec le courage tout fini par devenir possible. Je vous laisse avec cette citation d’un ami  » La réussite est certes de par son caractère incertain et aléatoire, une question de prédestination mais surtout de foi profonde » »

Fatoumata Lamarana Diallo pour www.modeledereussite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here