Elie KAMANO : Artiste, auteur compositeur et écrivain.

3667
Artiste raggaman guineen elie kamano

Artiste, auteur compositeur et écrivain Elie KAMANO a réussi à braver tous les obstacles sur son chemin et s’est hissé au sommet de la musique Reggae en Afrique. Ardent défenseur des droits des peuples Africains, Elie va au-delà de la musique un acteur incontournable de la société civile Guinéenne. Comme il aime le dire «  Pour mon cas, c’est avec plaisir que je tomberai pour mon peuple, mais le peuple ne tombera jamais par mon silence. » Lisez son parcours !!!

www.modeledereussite.com: Présentez-vous à nos lecteurs ?

Elie Kamano : Je m’appelle Elie Kamano, artiste, auteur compositeur et écrivain.

www.modeledereussite.com: Que peut-on retenir sur votre enfance et votre parcours académique ?

Elie Kamano  J’ai connu une enfance perturbée, une enfance douloureuse. J’ai grandi dans la maison de mon père. Mais l’expérience que j’ai eue de la vie m’a permis de comprendre que tout ce qu’on m’a donné comme éducation que je considérais d’ailleurs comme étant un mal, ça servi aujourd’hui à faire de moi un homme : celui que vous avez en face de vous.

Concernant les études, j’ai été à l’école jusqu’en 10ème année. Je n’ai pas eu la chance de dépasser le collège car en 10ème, j’ai connu mon premier échec ; pas par manque de niveau, mais par manque de concentration.

Ne voulant pas reprendre la même classe, je propose à mon père de me laisser faire le lycée tout en me présentant comme candidat libre en 10ème. Il accepta volontiers jusqu’à la dernière minute pour changer d’idée. Après tout, j’ai décidé d’arrêter les études.

www.modeledereussite.com: Comment vous êtes-vous retrouvé dans la musique ? Est-ce par passion ? Par héritage ? Ou juste le fruit du destin ? Expliquez-nous ?

Elie Kamano : C’est durant cette situation dont je parlais tantôt que je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose.

Déjà au collège, j’étais dans un groupe dont l’objectif était d’imiter certains artistes célèbres américains lors des kermesses. C’est ainsi que les amis ont découvert en moi ce don de l’écriture, car c’est moi qui rédigeais et répartissais les textes.

www.modeledereussite.com: Comment avez-vous démarré ?

Elie Kamano : Tout est parti de là. J’ai continué après l’abandon de mes études à écrire des textes de chanson, vu que mes amis m’appréciaient dans ce domaine.

J’avoue que cela n’a pas été facile, car à l’époque, même maintenant d’ailleurs, la musique n’est pas considérée comme un métier noble pour certain surtout à propos des artistes qui ne sont pas d’une descendance de griot ou d’artiste, on pense toujours que c’est une aventure échouée à l’avance.                                                                                                                                   Des amis et moi avions créé le groupe PNN (Positive Négro Natural) en 1993 pendant qu’on était au collège et en 1996 nous avons rencontré le groupe KILL POINT qui était le leader du MRK (Mouvement Rap Koller), premier mouvement de rap en Guinée. En 1997 nous avons figuré sur la première compilation du Hip Hop Guinéen.

Mais après tout, j’ai constaté que nous n’avions pas les mêmes intentions et les mêmes motivations dans la musique. J’ai directement décidé de me retirer et je suis parti en aventure en Côte d’ivoire. Labà j’ai fait un an dans la rue, dans la galère, ce qui m’a obligé de faire même la mendicité pour m’en sortir.

Je suis revenu en Guinée, puis reparti au Sénégal où j’ai sorti mon premier album ‘‘ Diallo, Diallo ’’ pour rendre hommage à ce jeune guinéen qui a été assassiné aux USA et c’est de là que mon succès est parti.

www.modeledereussite.com:  A l’image de vos paires tels que TIKEN, Alpha Blondy etc.. Le contenu de vos chansons parle beaucoup plus des préoccupations politiques des pays, est ce qu’on peut savoir vos sources de motivation ?

Elie Kamano : Nous critiquons, et dénonçons les mauvaises pratiques des gouvernements, mais en réalité, la majorité de nos messages s’adresse au peuple. Il s’agit là d’attirer l’attention de ce peuple pour éveiller sa conscience. Maintenant la mission de l’artiste éveillé et éclairé par Dieu est de transmettre des messages pour que le peuple soit au courant de ce qu’il ignore. Cela n’est pas de la politique, c’est une façon de jouer le rôle que la société qui t’a engendré attend de toi.

La musique est un instrument de vérité et non un instrument de propagande. Cheikh Anta Diop la dit « tout artiste qui se plait dans la contemplation des nuages n’est pas un artiste. Il est venu tout simplement pour observer les gens et les nuages puis s’en aller ».

Un artiste c’est celui-là même qui se met au cœur de la situation des problèmes de sa société et qui est capable d’extérioser cela. En somme répondre aux besoins de sa population.

www.modeledereussite.com: Qu’est-ce que la musique représente pour vous ?

Elie Kamano : La musique représente un moyen de communication ; un moyen de transmission des messages. Pour moi c’est le plus sûr pour toucher le cœur des peuples. On dit souvent que la musique adoucit les cœurs. Elle permet de toucher la cible plus que les politiques.

Lorsque je fais par exemple un morceau de 5 min, les gens peuvent l’écouter 10 milliards de fois dans le monde entier. Mais le discours d’un président, si ça s’écoute, peut-être c’est une seule fois le jour de la lecture, et après ce moment, quelle sera la fréquence de son écoute ?

C’est pour vous dire que la force de la musique est magique.

www.modeledereussite.com: En dehors de la musique, vous êtes aussi auteur d’un livre denommé ‘‘ Malaya ’’, de quoi parlez-vous dans ce guide ?

Elie Kamano : Dans le livre ‘‘ Malaya ’’, il y a plusieurs thématiques ; je commence par parler de la mondialisation parce que chacun à sa façon de la peindre. Pour moi, la mondialisation, c’est la perpétuation de l’inégalité entre le bien et le mal, entre le sud et le nord. Je veux dire ici, le bien c’est l’Afrique et le mal c’est Babylone (l’occident).

Dans mon livre, je cherche à créer l’équilibre, aussi je dénonce dans le guide le fait que l’argent qui nous est donné par l’occident sous forme d’aide n’est pas un don, mais tout simplement entre autre la somme d’argent que les demandeurs de visa donne jour après jour sans obtenir gain de cause.

J’ai également dénoncé le siège de l’Union Africaine (UA), que je considère comme un cadeau empoisonné. Après une visite du lieu j’ai remarqué que c’est un bijou, mais qui nous a été offert par la Chine. Donc on n’est pas souverain dans une maison qui ne nous appartient pas.

J’ai décortiqué le discours de Nicola Sarkozy à Dakar lorsqu’il dit que l’Africain n’est pas assez entré dans l’histoire.

A cela s’ajoutent beaucoup d’autres thématiques.

www.modeledereussite.com : Vous ne vous êtes pas seulement arrêté à la parole, car tout récemment vous étiez à BOKE suite aux manifestations de la population pour l’amélioration des conditions de vies, Quel impact attendez-vous de cela ?

Elie Kamano : L’impact que j’attends, ce n’est pas qu’on dise que Elie à fait ceci ou cela. C’est juste parce que c’est un devoir pour moi. Ensuite, c’est dû au fait que Dieu m’a éclairé dans mon combat et ma mission, il m’a donné la chance de parcourir le monde. J’ai vu les autres pays et leurs peuples et combien de fois des hommes dans leur combat ont pu et su élever et éveiller la conscience de leurs peuples.

Je m’inscris aussi dans cet ordre, ça c’est le 1er aspect.

L’autre aspect, je suis allé à Boké, parce que je suis mandaté par ma conscience, je me dis que, je ne peux pas rester ici à parler au nom d’une jeunesse, à critiquer, à protester à me taper la poitrine et qu’une partie de cette jeunesse se fasse tuer, sans que je ne vienne prouver que, ce que je dis dans mes morceaux peut se concrétiser en actes.

www.modeledereussite.com : Parlez-nous de vos difficultés ?

Elie Kamano :

-La 1ère difficulté que je rencontre, c’est une difficulté financière. Il faut être honnête. Aujourd’hui il suffit juste que je me rallie à un parti politique ou au président de la république pour que j’ai tout l’argent que je veux ; mais je ne le fais pas.

Je remercie Dieu, avec mes maigres moyens, je parviens à nourrir ma famille et à vivre. Même si certains m’accusent d’être avec le pouvoir, parfois avec l’opposition mais je ne peux pas comprendre qu’un artiste comme moi je fasse cela, sans que celui à qui je me rallie ne m’utilise à des fins publicitaires.

  • La deuxième difficulté, c’est avec les autorités ;
  • Une autre grande difficulté, c’est avec les jeunes. Mon grand rêve, c’est de voir une vraie synergie des jeunes, des associations et des mouvements au sein d’une seule plateforme comme on est en train de le faire.

Au sein du mouvement ‘‘ Y’en a Mare ’’ au Sénégal, il y’avait trois cents et quelques associations et mouvement.

Quant au mouvement ‘Anté Abanna’ du Mali il y’a 40 partis politiques et 160 et quelques associations.

Celui du Burkina ‘‘ Balai Citoyen ’’ pareil. Ici pourquoi on ne parvient pas à faire cela.

www.modeledereussite.com:  Quel est votre Secret de Réussite ?

Elie Kamano : C’est Dieu et ma prière, Dieu est mon plus grand marabout. Je lui parle comme s’il s’agissait de nous. Quand je commets des pêchés, je sais qu’il m’a vu, j’implore son pardon.

Quand je partais à Boké, le matin, avant de bouger, j’ai prié Dieu pour lui demander s’il est vrai que je me bats, dans l’honnêteté, de m’aider dans ce combat. Arrivée sur les lieux, j’ai eu un accueil que je n’avais jamais eu dans ma vie.

C’est lui qui me permet de résister et de rester constant dans ma logique.

www.modeledereussite.com : Perspectives ?

Elie Kamano : A part la plateforme, j’ai commencé à écrire mon 2ème livre où le titre c’est « 365 jours dans l’enfer », parce que j’ai vécu un vrai enfer de Conakry à Abidjan dont je parlais au début.

La maison d’édition Harmatan m’a envoyé une invitation pour participer à Paris à une rencontre d’échange entre les jeunes écrivains.

www.modeledereussite.com: Vos sources d’inspirations ?

Elie Kamano : Obama, au début m’inspirait beaucoup. J’ai coulé les larmes lorsqu’il est venu au pouvoir et cela lorsque j’ai vu Jackson pleurer car ce dernier a connu Martin Luter King et se rappelait de cette phrase ‘‘ I have a dream ’’ pour dire que le rêve est devenu réalité.

Mais après, j’ai compris que Obama en réalité est un homme noir qui est au service de l’impérialisme Américain.

Mandela est un idole pour moi, Thomas Sankara pour lui on en parle pas, Sékou Touré, Patrice Lumumba, Kwamé Kourouma.

Un autre, Bob Marley dont j’ai été jusque dans sa maison.

www.modeledereussite.com : Un conseil aux jeunes ?

Elie Kamano : J’aimerais que tous les jeunes sachent que dans une société, on a tous une mission. La société nous a engendré et nous a donné de l’espace pour nous émanciper, c’est à nous, maintenant d’être à la hauteur et d’accomplir notre mission, car chacun en a une sur cette terre.

Pour mon cas, c’est avec plaisir que je tomberai pour mon peuple, mais le peuple ne tombera jamais par mon silence.

www.modeledereussite.com : Votre Perception de MODELE DE REUSSITE ?

Elie Kamano : C’est une très bonne chose. Tout a l’heure j’ai un de mes jeunes frères qui me parlait de ça, parce qu’un site pareil n’existait pas en Guinée. Tout à l’heure on était sur cette conversation. Il disait que les gens de chez nous refusent de s’engager parce qu’on n’encourage pas ceux-là même qui sont engagés.

C’est normal, le Guinéen est complexé, je ne sais pas si c’est par orgueil, quand quelqu’un pose des actes, qui vont dans le sens de valoriser la nation ou de la défendre. Il faut reconnaître son combat. Que ça soit un combat artistique, citoyen, etc …

Quand le militaire revient de la guerre, on le décore, nous aussi nous voulons être décorés. Même Dieu attend que l’être humain soit reconnaissant envers lui et le plus grand pêché, c’est écrit dans le Coran c’est de l’associer à quelque chose.

Quand il y a un site comme le vôtre qui reconnaît les modèles, des hommes par leurs œuvres c’est bien pour nous et ça nous arrange. Nous aussi nous savons que ce n’est pas tout le monde qui nous ignore, il y a quand même des gens qui reconnaissent nos efforts.

Je suis très content de votre site, c’est une bonne chose, je vous encourage et continuez dans la même lancée.

www.modeledereussite.com: Nous vous remercions !

C’est moi qui vous remercie !

MESSAGE DE MODELE DE REUSSITE :

A l’image de cet artiste, le manque de diplôme n’est vraiment pas un handicap réel à votre épanouissement. Vous devez avoir votre mission et rester surtout constant dans votre combat quelques soient les difficultés, la persévérance est votre véritable atout.         

« Comme Elie KAMANO, vous pouvez aussi réaliser votre rêve !!! » 

                                   SOUARE Mamadou Saliou (modeledereussite.com)

 

6 Commentaires

  1. il faut faire comprendre a la jeunesse guineenne deux choses fondamentales
    1 . la valeur d’un homme ne se mesure pas par le nombre de personne qu’il a son service , mais plutotot ceux dont il rend service . et jespere que c’est qui fait la valeur de Eli kamano
    2 .et l’autre chose est de comprendre que tout le monde peut faire quelque chose pour changer sa vie a condition de croire qu’on peut le faire reelement , donc avoir la foi

    Merci et votre site m’inspire bcp

  2. Toutes mes felicitations a vous MODELE DE REUSSITE j’apprecie votre travail…je suis Malien et je suis tres fiere de lire l’histoire et de connaitre mieux Elie Kamano…Et nous vous attendons pour Tiken Dja Fakoly et Alpha Blondy….merci a vous

    • Merci a vous Mr TRAORE du MALI, rassurez vous que nous travaillons pour faire egalement une interview de TIKEN et ALPHA BLONDY qui sont incontestablement des sources d’inspiration.
      Nos correspondants Malien y travaillent.
      Merci à vous.
      MODELE DE REUSSITE , l’aventure ne fait que commencer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here