Qui Est Guillaume Hawing ? D’une formule mathématique, il révolutionne la science.

2084

A son avis : « Il faut croire qu’on peut apprendre et  réussir partout. Toutes les écoles sont bonnes, c’est nous qui ne comprenons pas si non il y a des bonnes écoles partout et la bonne école ce n’est pas la classe c’est soi-même. ».

www.modeledereussite.com: Pouvez-vous nous raconter un peu sur votre enfance ?
Guillaume Hawing :
Je suis Hawing Guillaume, je suis né le 07 juillet 1979, issu d’une famille catholique, deuxième d’une famille de cinq 5 enfants c’est-à-dire le jeune frère d’un garçon et le grand frère de trois filles.

www.modeledereussite.com: Pouvons-nous en savoir plus sur votre origine avec le nom Guillaume ?

Guillaume Hawing : Bon ! Écoute, je ne suis pas d’origine guinéenne, mon père me dit que le sien est venu de la Sierra Léone donc nous sommes d’origine léonaise. Nous nous sommes retrouvés en Guinée ici précisément à Conakry mais ce qu’il faut dire, moi je n’ai connu que ce pays donc je me considère comme guinéen à 100%.

www.modeledereussite.com: Vos études.

Guillaume Hawing: J’ai été scolarisé en 1987, mon cycle c’est ici en guinée je n’ai pas connu d’autres écoles. De l’école primaire de Bellevue marché, en passant par le collège II Donka et le lycée Donka, enfin l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. J’ai fait l’institut polytechnique, Génie électrique.

www.modeledereussite.com: Comment vous êtes-vous retrouvés dans l’enseignement ? 

Guillaume Hawing: Merci ! À l’époque, c’était en 2003, j’ai commencé l’enseignement lorsque j’étais à l’université. Je faisais la troisième année en ce temps, ma mère ne vivait plus, c’est elle qui nous supportait, mon père était du troisième âge. Il fallait vivre, chercher le transport pour les déplacements. J’habitais à Bellevue et je partais étudier jusqu’à Donka donc parallèlement je donnais les cours de révision, je partais aider les professeurs au lycée de Donka. C’est à partir de-là que  j’ai embrasé l’enseignement et je suis devenu enseignant.

www.modeledereussite.com: Pour quelles raisons avez-vous choisi l’enseignement ?

Guillaume Hawing: Quand j’étudiais, j’aimais les mathématiques, c’est vrai c’était mon domaine de prédilection. En plus de cela j’enviais les  chercheurs, les grands chercheurs. Quand je lisais l’histoire d’Albert Einstein, de Galilée, je sais qu’ils ont tous enseigné, ils sont devenus savants et célèbres ; mais moi je me suis dit qu’ils ont une tête, moi aussi.     Je me suis dit que je vais faire la recherche, devenir plus qu’eux. Rien n’est sorcier. Il faut juste s’y mettre, réfléchir, travailler dur. C’est ce que j’ai fait et par la grâce de Dieu aujourd’hui j’ai réussi.

www.modeledereussite.com: Êtes-vous à la fonction publique ?

Guillaume Hawing: Oui depuis 2008 je suis à la fonction publique à l’enseignement donc je suis fonctionnaire d’Etat.

www.modeledereussite.com: Quelle stratégie adoptez-vous lorsque vous êtes en  situation de classe ?

Guillaume Hawing: Oui je fais le meilleur de moi-même, je fais tout pour que mes étudiants comprennent ce que je donne et surtout je leur conseille sur ce que je fais. Je leur fait comprendre que la science n’est pas faite pour un peuple, la science est réservée à tout le monde. Il suffit juste de croire, de foncer, et de se dire : oui je peux.                                    La confiance en soi compte beaucoup dans la réussite, il faut vraiment compter sur sa propre personne. Je dis souvent aux élèves que moi je suis un exemple, je ne suis pas sorti de la guinée pour être ce que je suis aujourd’hui, tout mon cycle c’est ici mais les autres ailleurs à travers le monde me suivent, je me déplace aujourd’hui je donne des conférences partout à travers le monde. Ces gens qui sont sortis dans les grandes universités me suivent ; donc il faut croire qu’on peut apprendre et réussir partout. Toutes les écoles sont bonnes, c’est nous qui ne comprenons pas sinon il y a des bonnes écoles partout et la bonne école ce n’est pas la classe c’est soit même.

www.modeledereussite.com: Vous êtes appréciés par beaucoup de personnes mais cela n’est pas tombé du ciel, vous avez dû traverser des moments difficiles. Parlez-nous-en ?    

Guillaume Hawing: Bon ! Écoutez, comme je vous ai dit j’ai perdu très tôt ma mère, celle qui nous soutenait et mon père était très-très vieux.Donc j’ai vraiment connu des moments très difficiles. En réalité, quand j’étais au collège, je logeais à la Bellevue. Il m’arrivait de marcher de la maison jusqu’au collège Donka II pour pouvoir étudier. Pour votre information, pendant que ma mère vivait je vendais de l’eau pour mes parents  pour vivre, j’ai fait des travaux de toutes sortes  parce qu’à l’époque mes sœurs étaient très petites. J’ai connu des moments de difficultés, des promesses qui n’ont jamais été  réalisées, mais j’ai cru à mon travail. J’ai une renommée c’est vrai, mais dans le domaine de la science cela ne veut pas dire que j’ai de l’argent, non, la science, c’est de s’immortaliser, c’est réussir quelque chose, c’est aider le monde à se désenclaver.

www.modeledereussite.com: Votre appréciation sur l’éducation guinéenne.

Guillaume Hawing: Des efforts sont en train d’être consentis dans le domaine de l’éducation guinéenne mais il reste encore à faire. D’ailleurs, ce qui reste à faire est plus que ce qui est déjà fait. C’est vrai, comme je vous ai dit, moi  je partage les responsabilités : les autorités ont leurs responsabilités, les écoles ont leurs responsabilités et les parents ont aussi les leurs. C’est une chaine. On ne peut pas condamner seulement les autorités, les écoles, les parents ni les élèves donc le problème se trouve à tous les quatre niveaux. C’est un système qu’il faut soigner. Moi je pense que c’est ça la solution de l’éducation guinéenne.

 www.modeledereussite.com: Où en sommes-nous aujourd’hui avec votre formule de mathématique ?

HAWING_RIEMANNGuillaume Hawing: Ma formule est déjà publiée, elle est mise en ligne, nous nous sommes rendus en Afrique du sud où il y a le super ordinateur le plus puisant d’Afrique. Il a fallu plus de mille ans à la science pour avoir les un milliard de nombres premiers listé par ordre mais nous, en une heure nous avons poussé les limites d’autres algorithmes jusqu’à 100 milliards. Ces nombres premiers sont sur notre site, c’est-à-dire le site de l’université Mahatma Gandhi. Nous avons en première partie publié nos premiers résultats dans la revue de science de Gamal Abdel Nasser de Conakry, nos seconds résultats sont sur la plateforme française orgue.

20458958_blog

www.modeledereussite.com: Je pense bien que vous avez sûrement rencontré des difficultés lors de vos recherches, pouvons-nous en savoir plus ?

Guillaume Hawing: J’ai vraiment eu assez de difficultés. Nous avons été insulté, traité de fous, les Russes se sont moqués d’ailleurs de nous. Au début, j’ai même reçu des lettres des mathématiciens guinéens qui m’ont dit d’abandonner mon travail pour ne pas humilier les mathématiciens de mon pays. Je leur ai dit souvent : mais écoutez-moi, je suis sur mes recherches et vous me demandez d’abandonner, donnez-moi un motif valable pourquoi cela? Ils me disaient seulement que je ne peux pas réussir et aujourd’hui par la grâce de Dieu ils sont tous fiers de moi. Les mêmes personnes  m’ont félicité, ils m’ont tous écrit comme pour dire qu’il faut croire aux jeunes guinéens, qu’il faut croire aux jeunes Africains.

www.modeledereussite.com: Vous êtes une véritable source d’inspiration, quel est votre secret ?

C’est la persévérance, car je n’abandonne jamais. Moi je crois que c’est cette persévérance qui a été mon secret.

www.modeledereussite.com: Aujourd’hui dans le domaine éducatif vous êtes une référence et d’autres personnes veulent être comme vous. Un conseil pour eux ?

Guillaume Hawing: Le seul conseil que je peux leur donner c’est de croire en eux, croire qu’on peut réussir, comprendre que la science n’est pas un domaine réservé, mais l’apanage de tout le monde. Tous les hommes ont les mêmes chances de voir, d’écouter, de sentir, et de goûter. Ceci dit, nous avons la même chance de réussir, de comprendre, d’inventer. C’est comme ça que moi je vois les choses.

www.modeledereussite.com: Votre mot de la fin.

Guillaume Hawing: Non je n’ai pas un mot de la fin, un scientifique n’a jamais un mot de la fin. Tout ce que je vous dis, je vous remercie, vous qui prenez votre temps pour aller vers les autres, les écouter, chercher à connaitre ce qui se passe sur le terrain, même chercher à valoriser le mérite. Les structures comme ça, il faut les encourager parce que Persane le disait « veut-tu accroitre les mérites, sème les récompenses » mettez en place les structures de reconnaissance, des structures de valorisation comme les vôtres, moi je crois qu’il faut les encourager et les remercier donc moi je vous dis merci.

www.modeledereussite.com: vous dit merci !

                                                                                                  Jean Tiby Sangaré

                                                                      Pour modeledereussite.com

    Message de modeledereussite.com :
Une telle découverte vous surprend peut-être ?
Pour tous ceux qui pensaient qu’il n’est pas compatible de faire des choses extraordinaires sans bénéficier d’une formation à l’extérieur, alors  le parcours de Guillaume est une réponse évidente.
Alors rassurez-vous qu’avec la PERSÉVÉRANCE et la CONFIANCE EN SOI tout est POSSIBLE.
« Comme GUILLAUME Hawing vous pouvez aussi RÉALISER VOS RÊVES !!! »

7 Commentaires

  1. Comment: Franchement je suis emus par votre bon sens à fair connaitre au peuple et au monde leur reference. C’est très souhaitable de multiplier ces genres d’initiatives car je suis convincu qu’il existe de tas de jeunes qui peuvent faire mieux dans tous les domaines mais qui juste besoin d’un MODEL DE REUSSITE et de ses conseils d’un mentor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here