Les 06 questions fondamentales pour la préparation mentale à l’entrepreneuriat.

706

Comme avant de faire toutes choses, entreprendre exige une belle et forte préparation. En vous y lançant, vous mettez votre mode de vie, ainsi que celle de votre famille à risque. Parce que, en réalité, personne ne connait d’avance l’issue de son aventure entrepreneuriale, même avec le plus beau plan. Ainsi, les gens pourront ne pas comprendre votre décision. Parents, amis et même votre conjoint(e) pourront se retenir, et même se défaire de vous. Aussi, allez-vous subir une forte pression, de telle sorte que vous vous sentirez seul, abandonné. Vous vous sentirez même abandonné et trahi par ce projet qui vous a pourtant causé tant de soucis avec vos proches. Tellement ne pourrez-vous contrôler les hauts et les bas pendant son exécution. Vous allez certainement vivre des moments intenses de doute. Par conséquent, un bon temps de préparation mentale à l’entrepreneuriat est plus que nécessaire avant de s’engager.

Ceci implique une introspection; un auto-examen conscient de vos propres émotions, pensées, sentiments et capacités.

Démarrer une entreprise c’est comme avoir un enfant… Ainsi, allez-vous juste avoir un enfant sans y réfléchir au préalable ? Voici 6 questions les plus importantes à considérer pendant votre introspection et  préparation mentale à l’entrepreneuriat.

Question n°1 : Etes-vous psychologiquement prêt à l’échec ?
Vous êtes certainement flatté par les entrepreneurs qui réussissent. Cependant, mettez-vous en tête que la plupart de nouvelles entreprises échouent au cours de leurs premiers 18 mois. Au début de votre entreprise, vous et votre entreprise êtes donc plus proche de l’échec que de la réussite.

Ainsi, vous pourrez passer des mois de travail sur votre projet, dépensé de l’énergie et des ressources tant physiques que financières dans ce projet. Et, si les choses ne marchaient pas, savez-vous comment vous remettre de cette perte? Est-ce que, moralement, êtes-vous préparer à voir votre investissement de $15.000 aller à l’eau? Comment allez-vous vous voir, vous considérer devant parents, amis et famille? Que vont vous dire les autres?

La meilleure astuce pour être prêt à tout ceci est de, moralement, s’attendre à l’échec.

Personnellement, lorsque je veux m’engager dans un projet, je me dis: je sais que d’autres ont échoué avant moi. Donc, je sais que je vais peut-être échouer. Cependant, je suis convaincu que je peux mieux le faire.

Dans la perspective de cette citation, vous vous surprendrez vous-même en train  d’essayer autant que vous le pouvez à ne pas échouer. Et, ce sera un de vos premiers pas vers la réussite: lutter contre l’échec, sachant que celui-ci est déjà à vos trousses. Ainsi, vous serez agréablement surpris si les choses se passent plutôt  bien.

Je ne dis pas ici que vous ne devriez pas croire en vous et votre entreprise. Non. Cependant, je veux simplement que vous vous rendiez compte que les chances ne sont pas en votre faveur au début. Vous devriez donc rester réaliste.

Question n°2 : Allez-vous y rester ?
Vous ne pouvez pas commencer quelque chose et, à mi-chemin, vouloir abandonner, la sentant soudainement comme vouée à l’échec. Toutes les entreprises prospères passent par des erreurs et des échecs répétés avant qu’elles ne commencent à se développer. Vous devez vous préparer à un flot constant d’échecs qui seront lentement transformés en réussite. Ne vous attendez pas à la réussite «un coup KO».

Ainsi, vous comprenez que la notion d’échec doit être constamment prise en compte dans votre préparation mentale à l’entrepreneuriat.

Question n°3 : Etes-vous capable de permanemment relever le stress ?
Démarrer une entreprise est l’une des choses les plus stressantes. En effet, en tant qu’entrepreneur, vous ferez face, de manière régulière à des tensions et une saturation du travail. Mais aussi, aux difficultés financières, la gestion des employés, la réglementation et la concurrence, entre autres. Ces choses peuvent entraîner un épuisement physique, mental et émotionnel (le stress) qui peut interférer avec votre capacité à gérer efficacement votre entreprise.

Le stress est une chose à prendre au sérieux pendant votre voyage dans la préparation mentale à l’entrepreneuriat. Parce que, non seulement, il peut ralentir la croissance de votre entreprise. Mais aussi vous causer des maladies, allant de l’arrêt cardiaque aux maux de tête chroniques.

Vous devez  donc être fort pour faire face au stress, et avoir quelqu’un à qui s’adresser pour obtenir de l’aide. Et surtout, vous édifier sur les techniques pour relever le stress.

Question n°4 : Êtes-vous un survivant ?
Il y a des gens qui semblent toujours réussir, peu importe les difficultés sur leur chemin. Ils savent se surpasser et trouver des issues à leurs difficultés. Ce ne sont pas des surnaturels. Mais des survivants: des gens de chair et de sang comme vous et moi; qui, cependant, refusent le statuquo. Ils n’abandonnent pas. Et, sont toujours prêts à essayer de nouveau, peu importe les obstacles sur leur chemin.

Vous devez vous préparer à être ce genre de personne (et à travailler cet aspect lors de votre préparation mentale à l’entrepreneuriat). Le genre de personne dont la réponse aux erreurs et aux difficultés est de travailler plus dur et de les faire réparer. Pas, au contraire, quelqu’un qui pleure et se cache.
Comprenez que ce n’est pas quand les choses commencent à mal tourner que vous échouez. Mais plutôt lorsque vous renoncez.

Question n°5 : Etes-vous prêt à travailler des heures impossibles ?
Démarrer une entreprise signifie commencer à travailler à votre propre compte. Et, lorsque vous travaillez à votre propre compte, il n’y a personne, que vous-même à blâmer pour tout. Ainsi, avant de s’engager, il faut se demander si on sera capable de travailler tout le temps et sans relâche, sans vacances, ni weekend. Du moins, les premiers mois de l’entreprise. En effet, un entrepreneur peut travailler plus de 16 heures par jour. Il n’y a presque pas de repos pour lui. Impossible, même aux heures de repos, de s’empêcher de répondre aux appels téléphoniques, emails, interagir sur les réseaux sociaux… Donc, en fait, continuer à travailler encore et encore et encore. Vous devez moralement vous préparer à cela.

Question n°6 : Etes-vous prêt à faire face aux caprices des clients ?
À un moment donné, tout propriétaire d’entreprise doit faire face à un client difficile, parce que, entre autre, insatisfait. Alors, le client revient vers vous mécontent, furieux et exigeant. D’autre part, il est évident aujourd’hui que la satisfaction de la clientèle ne suffit plus pour maintenir un client. Les entreprises doivent absolument ravir les clients s’ils veulent gagner leur loyauté. Et c’est là où repose le défi pour les entrepreneurs: gérer les plaintes des clients d’une manière professionnelle qui laisse le client penser qu’il est important à vos yeux. La façon dont vous gérez une plainte de client est un élément essentiel pour la longévité de votre entreprise. Parce qu’il suffit qu’un client se décourage et vous quitte, pour en perdre bien d’autres. Alors, apprenez d’abord à bien gérer la clientèle, ainsi que les émotions des clients.

Les clients difficiles ont chacun leurs raisons. Certains ne se sentent pas bien; d’autres ont des attentes irréalistes, et d’autres encore peuvent simplement avoir de mauvaises dispositions. Etes-vous prêt à affronter ces humeurs?

En bref :
Il n’y a rien qui réussit sans préparation. En dehors d’une préparation financière, et psychologique, une préparation mentale à l’entrepreneuriat est une étape importante avant l’engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here