Maitre Sékou SIDIME le sculpteur dont les œuvres font penser au livre et à la lecture.

734

Parti à la retraite anticipée suite à la fermeture de la banque où il s’exerçait, ce monsieur décide de consacrer le reste de sa vie à des œuvres inspirantes.

« Dans cette activité, je m’exprime, je me sens à l’aise. Avec mes œuvres je lance une invite aux jeunes à aimer la lecture. ». Déclare-t-il.

www.modeledereussite.com : Retracez-nous votre enfance.

Maitre Sékou Sidimé : Je m’appelle Sékou SIDIME. Je suis né à Kankan en 1950. Je m’entrainais à bas âge auprès de mon père sur l’art de la sculpture jusqu’au moment où on m’a envoyé à l’école.

www.modeledereussite.com : Qu’est-ce qu’on peut retenir sur votre parcours académique ?

Maitre Sékou Sidimé : Concernant les études, j’ai fait mes premiers pas du primaire à l’école Kabadah, ensuite je suis venu à l’école du centre (Kankan).

J’ai étudié le secondaire au lycée Ochmine. De labà je suis venu à Conakry pour faire l’école professionnelle de commerce et de comptabilité à Belle-vue. J’ai obtenu mon diplôme en 1974.

www.modeledereussite.com : Comment avez-vous décroché votre premier emploi ?

Maitre Sékou Sidimé : Vu que je comprenais bien les mathématiques, dès l’obtention de mon diplôme, on m’a envoyé pour travailler à la banque nationale de développement agricole (BNDA).

Après cinq (5) ans d’exercice, la banque a décidé de m’octroyer une bourse pour aller en Italie précisément à Milan pour faire un perfectionnement. Après un an d’études, je suis revenu continuer mon activité. Cinq (5) ans après la banque a été fermée.

www.modeledereussite.com : Qu’est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise ?

Maitre Sékou Sidimé : Après trois (3) ans de chômage, j’ai décidé d’arrêter de taper à toutes les portes. Comme j’ai un métier, j’ai décidé de créer une entreprise du nom de MILO SCULPTURE GUINEE.

En ce moment mes amis faisaient le tour des bureaux pour chercher de l’emploi et certains ont fait des années sans en trouver. Moi, en une seule année, j’ai ouvert ma boîte, je suis devenu mon propre patron.

www.modeledereussite.com : A contempler vos œuvres on remarque toujours la présence du livre, qu’est-ce qui explique cela ?

Maitre Sékou Sidimé : J’aime le livre, j’aime la lecture. J’ai huit (8) enfants et je les habitue à la lecture. Je suis même leur maitre de révision à la maison. Donc je leur inculque l’amour du livre. On n’a pas de bibliothèque pour leur faciliter la lecture mais moi j’ai créé ma propre bibliothèque à la maison.

C’est pourquoi je fais en sorte que mes œuvres  reflètent le livre et la lecture.

www.modeledereussite.com : Quelle est la particularité de vos sculptures avec d’autres qu’on observe un peu partout ?

Maitre Sékou Sidimé : Mes œuvres sont conçues en abstrait, c’est-à-dire qu’on ne voit pas de viIMG_20170505_112153sage distinct, pas d’oreilles, pas de doigts. La tête est posée sur une partie de la poitrine avec les membres supérieurs et inférieurs. C’est l’image d’un homme universel où il n’y a pas de race, ni d’ethnie ou de genre… c’est juste un Homme avec un grand H. Une manière de dire aux gens que la lecture ne concerne pas qu’une entité donnée, mais tout le monde.

www.modeledereussite.com : Etant donné qu’aucune réussite n’est possible sans obstacle parlez-nous de vos difficultés rencontrées ?

Maitre Sékou Sidimé : La première difficulté que j’ai eu à rencontrer, c’est lorsque la banque a été fermée. Avant de décider de créer cette entreprise, je suis resté longtemps à attendre, à communiquer, à voir par où passer. Une fois, je me suis présenté à la présidence où j’avais un monsieur qui a vu mon parcours, qui m’a apprécié et qui a commencé à mener des démarches, mais subitement on l’a muté ailleurs.

Ensuite, l’autre problème se passe dans mon atelier. Quand je forme une équipe, on travaille bien. Ces jeunes sur lesquels je m’appui, se dispersent : certains vont au Maroc, d’autres partent en Algérie. Il y en a qui sont en Espagne comme manœuvres dans des grands chantiers.

www.modeledereussite.com : Dites-nous votre secret de réussite ?

Maitre Sékou Sidimé : Mon secret de réussite, c’est la volonté inébranlable  de continuer mon activité quoi qu’il arrive. Quand une équipe s’en va, je forme une autre.

C’est ce qui fait que tous les établissements d’enseignement supérieur me consultent actuellement pour me demander ce que je peux leur proposer.

www.modeledereussite.com : quelles sont les universités où vos œuvres sont déjà exposées ?

Maitre Sékou Sidimé : Au rectorat de l’université Général Lansana Conté de Sonfonia, à l’université Koffi Annan, à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry et à l’université Julius Nyéréré de Kankan.

En fait mes œuvres sont toujours exposées dans les « temples du savoir »

www.modeledereussite.com : Comment vous sentez-vous en exerçant cette activité ?

Maitre Sékou Sidimé : Dans cette activité, je m’exprime, je me sens à l’aise. Avec mes œuvres je lance une invite aux jeunes à aimer la lecture.

www.modeledereussite.com : Cette année Conakry est choisie par l’UNESCO comme capitale mondiale du livre, quel sentiment avez-vous lorsque vous vous rendez compte que ce que vous faites vise la même chose que cet événement ?IMG_20170505_112457

Maitre Sékou Sidimé : Je suis reconnu pour ce que je fais. Ce n’est pas pour ne rien qu’on m’a offert un stand à la Blue zone de Kaloum pour faire une exposition. Je vois que mon rêve d’inciter les gens à la lecture est en train de devenir petit à petit une réalité. Je me sens réconforté.

www.modeledereussite.com : Quelles sont vos perspectives pour les années à venir ?

Maitre Sékou Sidimé : Je suis vieux maintenant. J’ai pris l’initiative de forger l’un de mes enfants à comprendre le métier et à prendre la relève pour que je puisse me reposer tranquillement.

J’ai envie de me faire connaître ailleurs. Je profite de cet événement Conakry Capitale Mondiale du Livre pour exposer mes œuvres et distribuer mes cartes de visites aux étrangers. Je ferai de mon entreprise une sorte de chaîne qui s’étendra jusqu’à l’extérieur du pays en vue de satisfaire la demande.

www.modeledereussite.com : Vos modèles à vous ?

Maitre Sékou Sidimé : J’ai un doyen qui m’a habitué à cette activité. Malheureusement il est décédé. Il s’appelait Bandian SIDIME. C’est lui d’ailleurs qui, à travers sa philosophie, a changé ma mentalité pour me faire accepter l’atelier, après m’avoir vu occuper des postes à la banque pendant des années.

www.modeledereussite.com : Quels conseils avez-vous à donner aux jeunes ?

Maitre Sékou Sidimé : J’invite les jeunes à la lecture, à la connaissance et au savoir. Je veux que ces jeunes sachent qu’ils soient mathématiciens, ingénieurs, informaticiens, etc. que tout ce qu’ils veulent connaître c’est à dire tout le secret se trouve dans les livres.

www.modeledereussite.com : Quelle est votre perception du premier site des modèles en Guinée ?

 Maitre Sékou Sidimé : Je pense qu’un site pareil nous manquait en Guinée. Au lieu de parler toujours de l’actualité politique surtout, il faut cerner des cas comme les vôtres qui sont profitables à la jeunesse guinéenne, à la nation. Je ne connaissais pas bien votre site mais je vais l’approcher d’avantage.

www.modeledereussite.com : Nous vous disons merci.

Maitre Sékou Sidimé : C’est moi qui vous remercie !

                                                                                                                    Mamadou Saliou SOUARE

                                                                                                        Pour www.modeledereussite.com

Message de modele de Reussite

En lisant son parcours, vous avez sans doute découvert un monsieur qui ne fait pas office d’abandon, de découragement et de désespoir.

Imaginez que vous décrochiez un emploi directement après vos études comme ce fut son cas, et que quelque année après, la structure ferme et vous vous retrouvez dans la rue au chômage. A sa place, qu’auriez-vous fait ?  Au lieu de se sentir perdu, il décide de travailler pour la nation en bâtissant une entreprise dont le seul objectif est d’inciter à la lecture.

« Comme Maitre Sékou SIDIME vous aussi vous pouvez aussi réaliser vos rêves »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here