MAMADOU BAH PDG BANKI Technology, l’entrepreneuriat une véritable passion.

3383
Mamadou BAH - PDG Banki Technology - JEUNE MODELE

« A 30 ans Mamadou BAH que nous appelons affectueusement Mamadou Banki, dirige avec détermination son entreprise. Un jeune pour qui l’audace est voie, la persévérance une vertu, et la compétence un défis quotidien. Malgré tous les obstacles, il ne cesse avec son équipe de se lancer dans de nouvelles aventures. MODELE DE REUSSITE vous invite à découvrir le parcours parsemé d’obstacles et plein d’embûches de ce jeune modele. »

MODELE DE REUSSITE : Présentez-vous à nos lecteurs ?

BAH Mamadou : Je m’appelle BAH Mamadou, j’ai 30 ans PDG de BANKI GROUP.

MODELE DE REUSSITE : Parlez-nous de Votre enfance ?

BAH Mamadou : Je suis né à Dakar (Sénégal). J’ai commencé mes études là-bas. J’étais un enfant timide. J’ai fait quelques années avec mes parents et après je suis resté avec mes cousins et mes oncles. Pour me résumer, mon enfance je l’ai vécu beaucoup plus dans les conditions financières très difficiles.

MODELE DE REUSSITE : Retracez nous vos premiers pas à l’école ?

BAH Mamadou : J’ai commencé à l’école primaire de Pikine de Dakar, ensuite mon collège au CEM Falilou Diop où j’ai passé mes deux premières années du collège, très malheureusement en classe de 9eme année j’ai fait une année blanche parce que les parents étaient rentrés en Guinée donc je n’avais pas assez de moyens et il n’y avait personne pour me soutenir. J’étais obligé de faire quelque fois le petit commerce de tableau d’art dans le grand marché de Dakar pour pouvoir subvenir un peu à mes besoins. Par la suite j’ai repris mes études en 2004 en Guinée en faisant mes deux dernières années du collège au collège Konkola de Labé puis le Lycée au Lycée Africof de Lambandji et après l’obtention de mon BAC en 2008, je me suis inscrit à l’Université Kofi Annan de Guinée.


« J’étais obligé de faire quelque fois le petit commerce de tableau d’art dans le grand marché de Dakar pour pouvoir subvenir un peu à mes besoins. »…Mamadou BAH


MODELE DE REUSSITE : Comment vous êtes rentré en Guinée ?

BAH Mamadou : C’est ma mère qui est venu me chercher à Dakar pour rentrer en Guinée le 03 Oct. 2003, quand elle avait compris que j’avais presque abandonné mes études sous l’effet de la pauvreté. Au départ je ne voulais pas mais j’étais obligé car elle avait fait 3 jours de voyage pour moi et je suis rentré en Guinée le 10 Oct. 2003.

MODELE DE REUSSITE : Pourquoi avez-vous opté pour M.I.A.G.E ?

BAH Mamadou : Par hasard, au départ j’ai choisi les sciences économiques, suite aux conseils d’un ami j’ai fini par le rejoindre au département informatique M.I.A.G.E (Méthode Informatique Appliquée à la Gestion des Entreprises) avec beaucoup de réserve car je ne savais même pas comment éteindre un ordinateur a l’époque.

MODELE DE REUSSITE : Après les études, parlez-nous de votre carrière professionnelle avant Banki Technology?

BAH Mamadou : Depuis la fin de mon cycle universitaire Juillet 2012; je n’ai pas fait une autre formation je suis beaucoup plus dans le monde professionnel. J’ai commencé par travailler à Intercel, au même moment je travaillais sur des projets personnels, en essayant de trouver solution aux problèmes par la création d’applications mobile, à l’image de Facebook, Instagram, Twitter Messenger etc…déjà à la fin de mes études j’avais plus de cinq prototypes d’applications.

MODELE DE REUSSITE : Parlez-nous un peu de l’historique de la création de Banki Technology? 

BAH Mamadou : Créé en Avril 2014, la société n’avait que des prototypes (SMS BANKING, ANNUAIRE MEDICAL, TOLERENCE ZERO, BANKI SCHOOL, SYSTEME EPIDEMIOLOGIQUE, UNIV…), de présentation à présentation je me retrouvais au Ministère de l’Enseignement Supérieur en Septembre 2014 pour l’orientation en ligne.

MODELE DE REUSSITE : Dites-nous comment votre entreprise a obtenu le contrat pour la mise en place de la PLATEFORME DJOLIBA ?

BAH Mamadou : Par trois mots : Compétence, Audace et Persévérance

  • Compétence : Venu au Ministère sans aucune relation ni recommandation et déjà il y avait 2 sociétés qui travaillaient sur le projet l’un avait le contrat par appel d’offre et l’autre avait un autre contrat de gestion du personnel par appel d’offre aussi. Banki Technology par sa compétence a présenté le prototype DJOLIBA. qui a été immédiatement validé par le secrétaire général Pr Ablaye DIAKITE. Par la compétence en 72H, on a obtenu un projet national contre 2 grandes sociétés qui travaillaient la dessus ayant même reçu des avances de payement.
  • Audace : J’ai reçu des menaces de mort, des propositions de pot vins et j’ai même démissionné à INTERCEL en Octobre 2014 sans aucun contrat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur. L’audace m’a permis de tenir et d’aller jusqu’au bout.
  • Persévérance : La plateforme d’Orientation DJOLIBA devait initialement être lancée le 04 Novembre 2014 mais il a été reporté le 12 Novembre 2015. Pendant une année sans relâche BANKI TECHNOLOGY est restée derrière ce projet. Un cadre du ministère se confia en me disant que depuis 2007, le ministère essaye de mettre en place une telle plateforme sans réussite car ce sont des milliards qui sont enjeux, je lui ai répondu que : «cette fois ci ça va réussir». Aujourd’hui on a DJOLIBA qui est devenu GUPOL par la compétence, l’audace et la persévérance.
Mamadou BAH – PDG Banki Technology

MODELE DE REUSSITE : Parlez-nous un peu de l’historique de la création du groupe Banki ?

BAH Mamadou: Au début c’était Banki Technologie. En 2014 j’ai rencontré mon collaborateur Thiam Oumar, pendant qu’on travaillait sur un projet agricole, on a décidé d’aller plus loin en développant des solutions dans le secteur agricole en tenant en compte toutes les opportunités pour promouvoir la chaîne de valeur agricoles c’est-à-dire de la production à la transformation en passant par la commercialisation. Dans l’optique d’aller plus loin nous avons participé à une compétition qu’on appelle orange challenge c’était la première édition organisée par la société Orange. Une compétition de développeurs, on a décroché le premier prix depuis lors Orange à accepter la solution « M Makity *113# » qui vous permet de consulter le prix des produits agricoles. C’est à l’issue de tout cela qu’on a créé un groupe qui a des filiales par secteur d’activité.

MODELE DE REUSSITE : Parlez-nous à présent de votre société ?

BAH Mamadou: Banki Group est une société par action simplifiée qui a aujourd’hui en son sein 3 filiales :

Banki Technology, une filiale qui évolue dans le domaine des TIC et qui a aujourd’hui plusieurs références notamment la plateforme djoliba baptisée Guipol utilisée depuis 2015 par le ministère de l’enseignement supérieur. On a également des sites comme le direct de la RTG (Radio Télévision Guinéenne), c’est aussi l’entreprise qui a conçu la solution un MAKITY USSD en partenariat avec Orange guinée.

-Agro Invest, qui évolue dans le cadre du développement de la chaîne de valeur agricole. Avec   Agro Invest on essaye de développer l’information, la production, la commercialisation et l’investissement dans le secteur agricole.

-Banki Trans, évolue dans le secteur du transport. Celle-ci va mettre en place bientôt une flotte de transport public et lancer une plateforme de co-voiturage. De surcroît, nous avons des contrats de transport de matières premières pour les sociétés minières et cimenteries.

MODELE DE REUSSITE : Quels sont les prix que vous avez réussi à décrocher ?

BAH Mamadou:

-En 2015 on a remporté le prix Orange Challenge Développeur

-En 2016 on a remporté le second prix de l’entrepreneuriat social.

-En 2017 on a été nominé par la jeune chambre internationale comme étant meilleur entrepreneur.

MODELE DE REUSSITE : Quels sont les obstacles liés à l’entrepreneuriat dans le numérique en Guinée ?

BAH Mamadou: Le premier obstacle, c’est le faible taux de connectivité. Aujourd’hui, c’est vrai un Opérateur de Téléphonie Mobile peut se vanter en disant qu’il couvre 70 % du territoire guinéen de la 3G et autres, mais au fond, c’est comme utiliser une bougie pour éclairer une autoroute, on a de la connexion internet mais on arrive pas utiliser.                Le second problème, c’est le pouvoir d’achat. La connexion internet coûte très cher et le pouvoir d’achat du guinéen est très faible. De l’autre côté, le faible taux d’alphabétisation, l’accès à l’électricité sont entre autres des freins à l’expansion du Numérique en Guinée.

MODELE DE REUSSITE : : Quels sont vos modèles ?

BAH Mamadou: Ils sont nombreux mais je me permets de citer ma mère, parce que c’est grâce à elle que je me retrouve sur votre plateforme car si elle n’était pas parti me chercher à Dakar en 2003, j’allais devenir un petit commerçant.

MODELE DE REUSSITE : Un conseil pour les jeunes ?

BAH Mamadou: Mes conseils c’est toujours sur les trois valeurs compétence, audace et persévérance. Je conseille aux jeunes d’arrêter de se victimiser. Par exemple quand je commençais l’Université je ne savais même pas éteindre un ordinateur mais aujourd’hui je peux développer n’importe quelles applications. Il m’arrivait dès fois de marcher de Kobaya à l’université Kofi Annan mais cela ne m’a pas empêché d’être toujours parmi les meilleurs en classe. Je vendais même des cartes de recharges dans mon quartier à Kobaya pour soutenir mes études, comme pour dire, qu’il faut se donner des moyens de réussir lorsqu’on a des objectifs à atteindre. Donc je soutiens fermement que celui qui est compétent, audacieux et persévèrent verra le bout du tunnel.


« Je vendais même des cartes de recharges dans mon quartier à Kobaya pour soutenir mes études, comme pour dire, qu’il faut se donner des moyens de réussir lorsqu’on a des objectifs à atteindre. » ….Mamadou BAH


MODELE DE REUSSITE : Quelle est votre perception du groupe de médias MODELE DE REUSSITE !

BAH Mamadou: Je commencerai par vous remercier et féliciter votre équipe d’avoir pensé à faire briller le talent en Guinée, parceque c’est ce qui nous manque. On a beaucoup de talent dans l’ombre et c’est à des médias comme vous de les accompagner. Ce que MODELE DE REUSSITE fais est une opportunité pour les entrepreneurs de la Guinée.        Je vous souhaite beaucoup de succès et de courage parceque ce n’est pas facile.


« On a beaucoup de talent dans l’ombre et c’est à des médias comme vous de les accompagner. Ce que    MODELE DE REUSSITE fais est une opportunité pour les entrepreneurs de la Guinée. »….Mamadou BAH


MODELE DE REUSSITE vous remercie et vous encourage

BAH Mamadou: C’est à moi de vous remercier.

Entretien réalisé par Maciré MARA

Groupe de médias MODELE DE REUSSITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here