Qui est Séné DIALLO ? De simple D.J de Night Club à Directeur de Communication de GUICOPRES.

13793

« Il n’est pas interdit de rêver, c’est vrai, mais rêver sans se réveiller c’est synonyme de mort», affirme Séné Diallo

Aboubacar Diallo, connu sous le nom “Séné” l’a dit dans une interview qu’il a accordé à notre rédaction. Au cours de cet entretien, il a parlé entre autres de son parcours scolaire, universitaire et professionnel. Nous vous proposons l’intégralité de cette interview.

Modeledereussite.com: Présentez-vous à nos lecteurs.

Séné Diallo: Je suis Aboubacar DIALLO “Séné”. Je suis Guinéen de Fria (ville située à 160 KM de Conakry, soit en moyenne deux heures de route en voiture au départ de Conakry. Je fus animateur sur la première radio privée de Guinée. Actuellement candidat aux élections communales dans la commune urbaine de Fria.

Modeledereussite.com: Parlez-nous de votre parcours scolaire et universitaire

Séné Diallo: Que vous raconter sur mon parcours ? Car il y en a beaucoup à dire. Je suis un pur produit et ambassadeur de la ville de Fria dont j’incarne les valeurs culturelles, éducatives et morales. J’y ai fait mes études primaires à l’école ‘’Katourou II’’ située dans le quartier du même nom, je précise de passage que ce quartier est aussi appelé quartier Alpha yaya. Mon collège à Josip Broz Tito et le lycée à Amilcar Cabral, tous dans le quartier Bowal, avant de me lancer dans l’enseignement de manière bénévole dans le même collège ou j’ai été formé à Fria, en donnant des cours de français aux petits frères et sœurs de ma ville. J’ai été et reste un jeune très actif dans la vie associative de la ville de Fria qui m’a tout donné en tant que membre de l’ASG (Association des scouts de Guinée) toujours à la brigade préfectorale de Fria. Par la suite le sport (Football) m’a attiré ce qui m’a d’ailleurs permis de faire des séries de reportages dans ce domaine a l’occasion de grands matchs. Bref, beaucoup de chose à dire, mais en tenons nous à cela pour le moment.

Modeledereussite.com: Racontez-nous votre parcours professionnel

Séné Diallo: Bien entendu, le plus marquant fut mon arrivée au groupe Guicopres (une entreprise de bâtiment et de travaux publics), comme Responsable Communication près de six mois après,  je suis élevé au rang de Directeur de la Communication, une entreprise qui tient compte de la valeur humaine dans toute sa dimension. La preuve, Guicopres prend en charge mon logement, ma facture d’eau et d’électricité, un bon salaire et un véhicule de service ; vous pouvez imaginer la suite. Mais mon parcours professionnel a débuté naturellement à Fria, lorsqu’un soir de Ramadan à l’inattendu le Gérant de la boîte de nuit le Bowal, à l’époque M. Gueye Mamadou est venu me chercher pour me faire part de sa volonté de m’avoir dans ces murs pour animer une soirée alors que ses DJ embauchés n’étaient pas venus. Je me mis à sa disposition après avoir consulté certaines personnes proches de moi et, pour lesquelles j’avais et je continue toujours à avoir du respect et de la considération. Je précise aussi que ce fut ma première interaction avec une console, je n’étais que simple organisateur de spectacle car, je venais à Conakry chercher des artistes afin d’animer ma ville culturellement. J’avais mes deux bacs et je ressentais de la passion pour le micro et le public. Cette ambition m’a permis de connaître plein d’hommes du show biz guinéen (Tidiane Soumah, Man Diawara, Malick Kébé…) qui s’occupaient de la carrière de certains artistes (Daddy Cool, Gandal Folly, Kill point, Pap Soul…). Ensuite je vins à Conakry pour afficher mon talent à la foire internationale de Conakry (FIC). De fil en aiguille, je me retrouve avec Malick KEBE dans sa structure de spectacle, je me suis démarqué à travers la passion du micro avec les différents spectacles que j’avais en charge et la responsabilité de présenter dans différents endroits (les ronds points de Conakry, l’intérieur du pays à travers le festival ‘’le Rap Aussi’’, les stades, le palais du peuple, dans certains réceptifs hôteliers etc.) Avant de me retrouver ailleurs pour participer au développement de ma nation à ma manière.

Modeledereussite.com: Beaucoup de guinéens adorent votre voix. Quel est votre secret?14907136_145184705948854_1274881590616914956_n

Séné Diallo: (Rire), le secret ? Ya t-il vraiment un secret ? Non pas du tout. Il n’y a aucune clef mystérieuse pour cette voix que mes compatriotes adorent je les aime beaucoup aussi. C’est juste un don d’Allah (Je l’en remercie infiniment).

Modeledereussite.com: D’aucun racontent que vous étiez DJ avant de devenir animateur de radio, puis chargé de communication de grandes sociétés comme Cellcom et Guicopres. parlez-nous-en.

Séné Diallo: Oui je confirme. Dj et gérant au Bowal c’est une boite à Fria, ensuite tchatche DJ au Boulevard Select car dans cette boite là je ne mixais pas, je parlais tout court sur les plages musicales et KPC le propriétaire m’a découvert au Palais du peuple lors d’un spectacle que je présentais, je crois qu’il avait apprécié mon talent de faiseur d’ambiance avant qu’il ne m’invite à venir visiter sa boite de nuit qui m’a tout de suite séduit et j’y ai adhéré. Pour le cas de Nostalgie Guinée, ou je comptabilise près de dix ans d’animation et de journalisme culturel. Je revenais d’une longue tournée avec une société de téléphonie de la place pour laquelle je participais au lancement de réseaux en présentant des scènes artistiques dans pleins de ville y compris Fria. Ma sympathie avec l’équipe marketing de ladite société a fait qu’un matin un des membres me réveille pour m’annoncer qu’il y a une offre affichée dans un journal, et, qui concernait la recherche d’animateurs sur une radio qui comptait lancer ses émissions. Voilà, ce fut fait, je postule et je fus retenu. C’est de la radio que je vins chez Cellcom au départ comme responsable évènementiel après avoir séduit le directoire aux deux concerts de lancement de leur réseau avec l’artiste Akon au stade du 28 Septembre.

Modeledereussite.com: Qu’est-ce que vous avez à dire pour clôturer notre entretien?

14641932_131210530679605_8083219642159249690_nSéné Diallo: Pour clôturer, je vous remercie et vous encourage pour avoir eu la volonté professionnelle de m’inviter sur votre médium. Ensuite m’adresser à la jeunesse guinéenne toute entière en ces mots : jeunes de ma chère Guinée il est temps que nous nous réveillions de notre rêve pour vivre le réel, car comme le dirait l’autre : « il n’est pas interdit de rêver, c’est vrai, mais rêver sans se réveiller c’est synonyme de mort». Bientôt les élections communales, il faut que nous acceptions de nous défaire de la méthode vieille qui consiste à miroiter devant la conscience des électeurs de la richesse pour être à la tête de vos communes (on a déjà essayé ces méthodes depuis l’aube de la démocratie) et ça n’a jamais marché car, une fois élu il ou elle ne travaillera jamais pour les électeurs mais plutôt pour récupérer son investissement et n’arrêtera jamais de prendre les intérêts de cet investissement. Nous devons nous engager désormais dans l’élan d’une jeunesse, du dynamisme et de l’innovation pour nos communes et enfin accepter de dépolitiser ces élections car ces dernières ne sont pas politiques mais citoyennes. Pour finir, encore une fois nous pouvons changer notre nation depuis la base pour qu’enfin les autres nous envient.

 

Mamadou Aliou Barry pour www.modeledereussite.com

 

12 Commentaires

  1. Il est possible de réussir chez soi même en partant de rien. Même si c’est difficile, c’est possible, car « tout se passe dans la tête » comme aime le dire Koto Amadou dit Foster, aussi originaire de Fria et amoureux du micro que M.Séné Diallo pourrait bien connaitre. C’est vraiment fabuleux ce que modeledereussite comme beaucoup d’autres fait en nous montrant l’image positive de la Guinée et du monde.

  2. Comment de simple Dj de boîte de nuit peut il se retrouver directeur de communication d’une si importante entreprise que le Groupe Guicopres ? Telle est la question qui s’est glissée après que beaucoup ont lu mon interview sur le site: http://www.modeledereussite.com et subitement voici une pensée d’un folower qui peut être comme une réponse à cette interrogation.
    Je le cite: »Oui,je pense à Michel Marteli, chanteur après président de la République. Ronald Reagan, acteur de cinéma après président de la République. Pierre Berreguevoy, qui n’avait pas son bac devenir premier ministre en France. Donc l’homme suit son destin Séné Diallo. Donc allons y ».
    A cela s’ajoute ma philosophie Vitale: » il ne s’agit pas de faire une université, d’avoir un diplôme et continuer à attendre que sa réussite vient de l’autre » j’ai eut la chance de l’apprendre auprès d’une personnalité de ce pays(dont je me réserve de transcrire le nom, modestie oblige) et qui a réussit en ayant la conviction que c’était possible de réussir chez soit.
    Je me rappelle également que mon professeur de Géographie, M. Gbésseko DOUMBOUYA (s’il me lit, qu’il note que je suis fier de le citer sans modestie), il me disait donc que: Si ramasser devient facile, se courber devient cependant très difficile.
    De ce qui précède, il faut que les jeunes de cette République de Guinée sachent qu’ils sont supers forts, mais hélas qu’ils manquent d’une audace volonté et sont animés d’un complexe sans nom de foncer sur le chemin de l’indépendance.
    Me réservant le droit de trop parler, j’espère que le moment viendra ou l’on partagera pleins de belles choses qui nous seront tous utiles Inch Allah.
    OSONS NOUS RÉVEILLER, JEUNESSE DE GUINÉE car, ON PEUT SI L’ON VEUT!!!!!!!

    • Voilà enfin la reponse tant attendu de Modele Séné Diallo, une fiérté pour cette jeunesse. Nous croyons fermement que la reussite n’est pas forcement lié à un DIPLOME mais c’est surtout à ce desir ardent de transformer un rêve en une réalité….Comme dis Modele SENE DIALLO je le paraphrase :  » « Il n’est pas interdit de rêver, c’est vrai, mais rêver sans se réveiller c’est synonyme de mort  » Alors jeune de Guinée arrêtons de mourir au large de la Libye l’eldorado c’est aussi chez nous ici…C’est juste une question d’etat d’esprit…Merci à tous !!!!

  3. Comment de simple Dj de boîte de nuit peut il se retrouver directeur de communication d’une si importante entreprise que le Groupe Guicopres ? Telle est la question qui s’est glissée après que beaucoup ont lu mon interview sur le site: http://www.modeledereussite.com et subitement voici une pensée d’un folower qui peut être comme une réponse à cette interrogation.
    Je le cite:  »Oui,je pense à Michel Marteli, chanteur après président de la République. Ronald Reagan, acteur de cinéma après président de la République. Pierre Berreguevoy, qui n’avait pas son bac devenir premier ministre en France. Donc l’homme suit son destin Séné Diallo. Donc allons y ».
    A cela s’ajoute ma philosophie Vitale: » il ne s’agit pas de faire une université, d’avoir un diplôme et continuer à attendre que sa réussite vient de l’autre » j’ai eut la chance de l’apprendre auprès d’une personnalité de ce pays(dont je me reserve de dire le nom, modestie oblige) et qui a réussit en ayant la conviction que c’était possible de réussir chez sois.
    Je me rappelle également que mon professeur de Géographie, M. Gbésseko DOUMBOUYA (s’il me lit, qu’il note que je suis fier de le citer sans modestie), il me disait donc que: Si ramasser devient facile, se courber devient cependant très difficile.
    De ce qui précède, il faut que les jeunes de cette République de Guinée sache qu’ils sont supers fort, mais hélas qu’ils manque d’une audace volonté et un complexe sans nom de foncer sur le chemin de l’indépendance.
    Je me réserve le droit de trop parler, mais le moment viendra ou l’on partagera pleins de belles choses qui nous seront tous utiles Inch Allah.
    OSONS NOUS RÉVEILLER, JEUNESSE DE GUINÉE car, ON PEUT SI L’ON VEUT!!!!!!!

  4. Je suis ravi de savoir qu’en GUINEE il y’a de jeunes aussi talentueux…franchement vous me donner envie de revenir au bercail ; je suis en FRANCE il y’a plus de 10 ans mais je vous jure que c’est une perte de temps…J’ai deux Masters et je suis Gardien d’un super marché depuis deux ans et je gagne moins de 2.000 euro par mois…..Je suis au larme quand je vois les jeunes mourrir pour venir ici….Merci merci à tous et vive la Guinée et a vous qui vous battez tous les jours…..

    • Merci à vous Mr THIAM , nous sommes trés content de votre commentaire, surtout de la franchise et de la sincerité dont vous faites foi….Sachez qu’avec ce simple geste vous pourrez peut être sauver la vie à beaucoup de jeunes qui pensaient tout l’inverse de votre intervention…Merci franchement

  5. Incroyable un DJ devient Directeur de Communication d’une grande entreprise comme GUICOPRES…Merci beaoucoup Mr DIALLO je suis aussis sûr qu’un jour je serai au haut niveau…En lisant votre parcours l’ambition et le travail sont vos vrais SECRETS…..Mille merci à modele de reussite.

  6. Je vous remercie beaucoup modele de reussite; je m’inspire tous les jours à travers votre site….Chaque je me sent fort et puissant je sais je peux aussi reussir quelque soit mes difficultés…..Cheick Yero Sacko

  7. Franchement vous avez raison Mr SENE :« Il n’est pas interdit de rêver, c’est vrai, mais rêver sans se réveiller c’est synonyme de mort» et j’avoue que je suis vraiment motiver en lisant votre parcours…A votre avis que c’est que je dois faire moi aussi pour devenir un grand foot balleur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here